La Fédération Wallonie-Bruxelles existe depuis 1980 et succède à la Communauté culturelle française en acquérant des compétences étendues aux matières dites « personnalisables ».

Le rôle économique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

La Fédération Wallonie-Bruxelles en chiffres, ce sont d'abord des recettes pour un total de plus de 10.2 milliards d'euros (chiffres 2018 et hors section particulière), ventilées comme suit :

 

 

Les dépenses de la Fédération Wallonie-Bruxelles financent les secteurs suivants :

 

 

La dette de la Fédération Wallonie-Bruxelles (données arrêtées au 31/12/2018) se distribue selon le schéma suivant :

 

 

Ces moyens attribués à la Fédération Wallonie-Bruxelles servent concrètement à financer des matières "nobles", porteuses d'avenir, à savoir :

  • l'enseignement :  près de 130.000 enseignants ; plus de 1.340.000 écoliers et étudiants ; 2.953 établissements scolaires dont 41 universités et établissements d'enseignement supérieur ;
  • la culture:  2.300 opérateurs culturels subventionnés dont : 500 opérateurs actifs dans les arts de la scène ; 117 centres culturels reconnus ; 80 musées et institution muséales reconnus ; 560 bibliothèques ; près d'un milliers d'opérateurs dans le secteur de l'éducation permanente, des organisations de jeunesse et des maisons de jeunes ;
  • l'audiovisuel et les multimédias :  plus de 200 opérateurs soutenus dont : la Radio télévision belge francophone ; la Médiathèque ; les télévisions locales ; les ateliers d'accueil, de production et d'écoles ; le secteur cinématographique (producteurs, diffuseurs, exploitants, ...) ;
  • l'aide à la jeunesse :  32 institutions de la Fédération actives sur le terrain ; 360 services agréés ; 41.587 jeunes pris en charge au moins un jour (difficultés et/ou danger) ; 
  • les Maisons de justice : 13 Maisons de justice ; 5.841 suivis de peines de travail ; 7.146 dossiers en accueil des victimes ; 2.550 justiciables placés en surveillance électronique ; ....
  • la santé : l'Office de la naissance et de l'enfance ; le Centre hospitalier universitaire de Liège ; 46 services agréés de promotion de la santé à l'école ; 127 projets et activités en promotion de la santé et en médecine préventive ;
  • le sport :  59 fédérations sportives reconnues ; plus 661.000 affiliés aux fédérations sportives ; 18 centres ADEPS ; 1.663 sportifs bénéficiant d'un statut de la FWB ; 7 centres de conseil du Sport et un centre de prêt de matériel sportif ;
  • et quelques autres segments d'activité dans les matières personnalisables (égalité des chances, aide aux détenus, ...)